Bidouille : flasher un scanner Nikon Coolscan 3 (LS-30) en LS-2000

Une petite bidouille pour les geeks photographes amateurs équipé d’un matériel dépassé mais fonctionnel et d’un stock de négatifs et diapos.

Un peu d’histoire personnelle. Après tout, ceci est mon blog, il faut donc que j’y parle de moi

Lors de mon éveil photographique avec un compact numérique (Coolpix 2100 que j’adorais) puis un reflex argentique Minolta prêté par un ami, puis un autre (Canon EOS 300) emprunté à ma soeur et enfin mon propre Nikon F75, la question s’est posée : scanner ou labo photo ?

Evidemment, j’avais vendu l’agrandisseur Krokus, les cuves et la chimie vieille de 30 ans de mon père un an plus tôt !

Bref, vous vous en doutez, dans le 2 pièces parisien d’un étudiant en informatique déjà rempli d’ordinateurs, bah… j’ai choisi le scanner mais avec un budget… très limité !

Sur les conseil d’un ami photographe amateur (celui qui m’avait prêté le Minolta puis poussé à acheter le F75, vil tentateur !!), j’ai choisi un scanner dédié négatifs et diapo de marque Nikon et plus précisément un Coolscan III (ou LS-30). Scanner SCSI datant de 1997 trouvable pas cher en occasion (200€ à l’époque, 30 aujourd’hui…).

Le Coolscan III est une version bridée du haut de gamme de l’époque, le LS-2000 ou Coolscan 2000. Ce dernier apportait le support de chargeurs à diapos ou films APS, une profondeur de couleurs améliorée (12 bits par couche au lieu d’un scan sur 10 bits et enregistré sur 8 ) et la possibilité de faire du multi-échatillonage (comprendre scanner plusieurs fois une image avec des temps d’exposition différents pour obtenir du détail dans les ombres et dans les lumières, en gros un ancêtre du HDR ;)).

Voilà j’en ai fini avec l’histoire.

Le sujet de cet article est donc au final comment débrider un Coolscan III ? Et bien c’est tout simple : il suffit de le flasher avec le firmware du LS-2000 !

L’outil de mise à jour du firmware proposé par Nikon pour supporter Windows XP vérifie que le scanner correspond bien au firmware. Il suffit donc de lui faire croire qu’un Coolscan III est un LS-2000. Quelques manipulations des binaires en hexadécimal sont nécessaires mais ce n’est pas à la portée de tous. Alors le plus simple est de télécharger des binaires déjà modifiés

Pour les utiliser, rien de plus simple. Avant tout, vérifiez si votre carte SCSI est bien installée et reconnue, votre scanner fonctionnel (voir mon article précédent si Windows 7 ou 8 en 64 bits vous pose encore problème).

Si la carte est bien reconnue mais le scanner n’apparaît pas dans le gestionnaire de périphériques une fois allumé, redémarrez le PC sans éteindre le scanner. Certaines cartes SCSI (l’Adaptec AHA-2930CU par exemple) ne détectent les périphériques qu’au moment du démarrage du PC.

Ensuite, il vous suffit de lancer le premier programme
Pour revenir en arrière on procède de la même manière avec le second programme.

Facile non ?

Namu

A propos Namu

Parisian imageographer

4 Commentaires

  1. Très intéressant mais comment utiliser ce firmware L30_LS200 sous W 7.
    Il nécessite W 95 OU W 98 et ne fonctionne pas sous xp me semble t il .

  2. De mémoire, sous W7 c’est mort pour cause de manque de la couche ASPI. Par contre, avec XP ça marche mais il faut peut-être activer le mode compatibilité W98 dans les propriétés de l’exécutable.
    Pour que l’exécutable trouve le scanner, il faut par contre que celui-ci soit parfaitement reconnu par NikonScan et donc fonctionnel (driver, ASPI et tout).

    J’ai échangé avec quelques personnes sur Pixelistes et Chassimages qui n’ont pas eu de soucis pour le flasher sous XP. Personnellement, à l’époque, je l’avais fait sous 2000 ou XP.

  3. Super!!! cela marche effectivement sous xp avec couche Aspi . Merci

  4. Parfait !
    Heureux que ça serve à quelqu’un :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*